Le Magazine En Ligne « Idées Pour La Maison » Vous Trouver Des Idées Et Des Solutions Originales, La Planification Du Projet Et La Conception De Votre Intérieur

Jour Des Rois

Je me souviens que, enfant, janvier Ă©tait un mois d'espoir. Confiant a attendu les cadeaux du Jour des Rois, le 6 janvier.

Jour des rois: janvier


Adoration des mages, de Gerard Seghers

Comme les bons rois avaient trois ans, chaque garçon en prĂ©fĂ©rait naturellement un. MĂȘme si la lettre dans laquelle nous avons demandĂ© le traitement rĂȘvĂ© doit ĂȘtre traitĂ©e individuellement. Au moins, je le pensais, celui qui serait choisi serait plus gĂ©nĂ©reux avec moi. Les noms des mages, comme ils Ă©taient Ă©galement connus, Ă©taient: Melchior, Gaspar et Baltazar. Ce dernier Ă©tait mon prĂ©fĂ©rĂ©: un homme noir, avec une barbe et environ quarante ans, avait quittĂ© l'Arabie (l'Arabie saoudite d'aujourd'hui) pour prĂ©senter l'Enfant JĂ©sus Ă  la myrrhe en reconnaissance de l'humanitĂ©. Myrrhe (Commiphora myrrha) est un petit arbre, originaire de ces rĂ©gions dĂ©sertiques. La myrrhe dĂ©rive de l'hĂ©breu murr ou maror, que l'on peut traduire par amer et qui a jouĂ© un rĂŽle fondamental dans les processus d'embaumement pour les propriĂ©tĂ©s d'inhibition de la prolifĂ©ration des micro-organismes. C’est donc un antiseptique naturel que les Égyptiens utilisaient dans les momies depuis le XXVIe siĂšcle av.

Baltazar (Bel-Sar-Utsor, ce qui signifie que Dieu protĂšge le roi) a toujours Ă©tĂ© gĂ©nĂ©reux avec moi: un zĂšbre en toile avec lequel il a jouĂ© Ă  cheval; un tricycle rouge, pour se promener dans le jardin; un train Ă©lectrique MĂ€rklin (mon pĂšre Ă©tait le machiniste, Ă©videmment); un vol en hydravion Ă  travers le Rio de la Plata, qui a laissĂ© mes camarades de classe «vertes d'envie» Chacun avait une signification particuliĂšre. Je ne pouvais pas dormir dans l’angoisse de tous les concierges, dans l’attente de l’aube du sixiĂšme jour, quand je saurais ce qu’il avait Ă©tĂ© grillĂ© par les mages. Il y a tellement de temps! La derniĂšre fois que Baltazar m'a prĂ©sentĂ©, c'Ă©tait une sorte de soin ultime, une qui nous frappe Ă  jamais, sous la forme d'un cadeau sublime et grandiose. C'est alors que mon fils MartĂ­n est nĂ©, il l'a quittĂ© affectueusement le 6 janvier, juste avant l'aube... il est nĂ© avec le soleil de ce jour-lĂ .

Auteur: Raul CĂąnovas

Éditorial De La VidĂ©o: LE JOUR DES ROIS

ï»ż
Menu