Le Magazine En Ligne ¬ę Id√©es Pour La Maison ¬Ľ Vous Trouver Des Id√©es Et Des Solutions Originales, La Planification Du Projet Et La Conception De Votre Int√©rieur

Eclairage: Petit Glossaire De Termes √Člectriques! - #2

E

Effet Doppler - C'est l'effet qui se traduit par un d√©calage du spectre d'un objet d√Ľ √† une variation de la longueur d'onde de la lumi√®re √©mise par celui-ci. Cet effet se produit lorsque l'objet √©mettant le rayonnement lumineux se d√©place vers un observateur ou s'√©loigne de cet observateur.

Effet stroboscopique - Cela est d√Ľ au fait que s'il existe une source de lumi√®re clignotante et un objet en rotation, un point de r√©f√©rence focalis√© de cet objet semblera immobile si le mouvement angulaire de l'objet en mouvement est √©gal ou multiple du rayonnement de la source de lumi√®re.
Nous classons comme persistance visuelle la propri√©t√© de l'Ňďil qui cause ce ph√©nom√®ne. Cet effet est d√©lib√©r√©ment provoqu√© dans les bo√ģtes de nuit, pour avoir un impact visuel et esth√©tique, ou est ind√©sirable lors de l‚Äôutilisation de r√©acteurs √©lectromagn√©tiques de faible qualit√© dans des lampes fluorescentes.
Avec l’émergence de la technologie moderne de ballast électronique, cet inconvénient a été surmonté. Ne pas confondre avec le scintillement.

Effet Ombre et Lumi√®re - Le d√©s√©quilibre des sources lumineuses; obstacles visuels; La r√©flexion des mat√©riaux ambiants et le niveau d'√©clairement provoquent des effets ind√©sirables de la lumi√®re et de l'ombre, compromettant la perception visuelle la plus appropri√©e de l'Ňďil humain.

Efficacité énergétique ou efficacité lumineuse - En règle générale, il s'agit d'une relation entre deux quantités qui, lorsqu'elles sont comparées, fournissent des valeurs de performance différentes.
En √©clairage, la relation entre le flux lumineux et la puissance consomm√©e (lm / W), plus la valeur trouv√©e dans cette division est √©lev√©e, plus la source √©tudi√©e est performante, car elle consomme moins de watts et produit plus de lumens. Les installations sans souci d'efficacit√© √©nerg√©tique g√©n√®rent plus de chaleur dans l'environnement et des co√Ľts plus √©lev√©s avec la climatisation et la facture d'√©lectricit√©.

√Člectricit√© - Manifestation d'une forme d'√©nergie associ√©e √† des charges √©lectriques, statiques ou dynamiques.
Ses principaux agents sont les électrons des atomes et des matériaux conducteurs. Pour cette raison, les meilleurs conducteurs sont ceux présentant une instabilité électronique.

√Člectrode - Partie conductrice d'un appareil √©lectrique destin√©e √† constituer une interface conductrice avec un milieu de conductivit√© diff√©rent.
Ex: Certaines lampes à décharge ont ce dispositif en interne, sans l'utilisation des démarreurs associés au réacteur.

Energie - Grandeur scalaire qui caractérise l'aptitude d'un système physique à effectuer un travail.

Spectre électromagnétique - C'est l'échelle des longueurs d'onde existantes.
Il consiste en: ondes longues; Ondes moyennes; Ondes courtes; Ondes ultra-courtes; Douche Radar; Infrarouge; Lumière visible; Ultraviolet; Les rayons X; Rayons gamma et rayons cosmiques.

Brochette de jardin - Ensemble qui ajoute un corps avec un joint en caoutchouc pour accueillir une ampoule et une broche de fixation dans le sol avec une petite rallonge de c√Ęble pour l'installation √©lectrique.
Cette pièce a été créée pour tirer parti du potentiel lumineux exceptionnel des lampes à réflecteur de type PAR20 et PAR38, dotées de verres de pressage offrant une bonne résistance aux chocs mécaniques et thermiques.

Stabilisateur de tension - Régulateur de tension qui maintient la tension appliquée à un circuit électrique de réception constante, malgré les variations de tension, dans les limites spécifiées, se produisant dans le circuit d'alimentation.

Sortie de lumière - C'est la densité de flux lumineux émis par une source de lumière directe ou avec une surface d'écran. Elle consiste en la limite de la relation entre le flux lumineux émis par une source de lumière pour la surface de cet élément.
Unité de lumen par mètre carré (lm / m²). Symbole M.

F

Phase √©lectrique - Terme g√©n√©rique qui d√©signe √† la fois une tension de phase et un conducteur de phase. Situation relative de deux ou plusieurs quantit√©s sinuso√Įdales de m√™me fr√©quence lorsque la diff√©rence entre elles est √©gale √† z√©ro.
En courant alternatif, il est faux de dire p√īle positif ou n√©gatif car il existe une variation de fr√©quence de polarit√© de 60 Hz, soit 60 variations par seconde.
Il est seulement valable de mentionner la polarité de la phase électrique dans les circuits à courant continu. Rapport entre la demande moyenne et la demande maximale de l'unité de consommation se produisant dans le même intervalle de temps spécifié.

Facteur de demande - Rapport entre la demande maximale dans une période spécifiée et la charge installée sur l’unité consommateur.

Facteur de débit du réacteur - Les réacteurs à lampes à décharge utilisent un pourcentage du flux lumineux de ceux-ci.Cette valeur doit être prise en compte lors de la construction d'une équation de calcul d'éclairage afin d'éviter toute distorsion du résultat.

Facteur de perte lumineuse - Elle englobe la dépréciation du flux lumineux, l’accumulation de saleté, tant dans les luminaires et les lampes, que dans les surfaces environnantes, tout au long de son utilisation.
Ce facteur permet de compenser dans l'équation de calcul d'éclairage lesdites pertes résultant de défaillances dans la maintenance du système.

Facteur de puissance - Ratio du pouvoir actif par le pouvoir apparent. Mesure de performance dans l'utilisation optimisée de l'énergie électrique offerte par le distributeur d'énergie. Le facteur de puissance au Brésil est défini comme élevé à partir de 0,92 (ABNT).

Facteur d'uniformit√© - C'est la relation entre la valeur d'√©clairement minimale et maximale dans une zone consid√©r√©e et est exprim√©e par la formule U = E min. / E, o√Ļ E = lumi√®re. Plus le facteur d'uniformit√© est proche de "1", plus l'√©clairement local sera homog√®ne.

Facteur d'utilisation - Utilisé dans les calculs d'éclairage pour obtenir une valeur liée aux performances du luminaire, qui représente le pourcentage du flux lumineux émis par les lampes, déjà amorti le facteur de flux du réacteur, pouvant atteindre le plan de travail.
Ce facteur dépend de la performance du luminaire et de la façon dont la lumière est distribuée depuis son corps optique, du coefficient de réflexion des surfaces ambiantes (plafond, sol et murs), ainsi que de l'indice de la pièce (proportions géométriques).

Ruban isolant - Ruban adh√©sif enduit appropri√© pour une utilisation dans l'isolation des coutures √©lectriques ou dans les connexions de fils et de c√Ębles.

Fluorescence - Photoluminescence dans laquelle le rayonnement optique √©mis dispara√ģt d√®s que le rayonnement d'excitation cesse.
Dans les lampes qui effectuent ce processus, un arc électrique est créé entre les électrodes immergées dans un gaz approprié. Ce gaz provoque l'émission de rayons ultraviolets par l'excitation du mercure, entrant en collision avec le phosphore qui tapisse la paroi interne de la lampe, provoquant l'effet en question. Ne pas confondre avec phosphorescence!

Fluxo Luminoso - C'est la magnitude obtenue par le rayonnement total d'une source de lumi√®re, entre les limites de longueur d'onde visibles √† l'Ňďil humain. Il n'y a pas de direction sp√©cifique de la lumi√®re dans ce cas.
Le flux lumineux des lampes est g√©n√©ralement amorti dans le temps, entra√ģnant des pertes d‚Äô√©clairage dans les zones de travail. Son unit√© est la lumi√®re (lm).

Footcandle - Unité permettant de mesurer la quantité de lumière atteignant une surface, telle qu'un mur ou une table.
Une lumière tombant sur la surface d'un pied carré produit l'éclairement de 1 pied-bougie.
Une bougie équivaut à 10,76 lux.

Formation d'ombres et de penumbras - La formation d'ombres et d'ombres peut s'expliquer par le fait que la lumière se propage en ligne droite.
En pla√ßant un corps opaque entre une source de lumi√®re (qui peut √™tre une lampe) et un √©cran, on constate que sur l'√©cran se forment trois zones bien diff√©renci√©es: une zone √©clair√©e o√Ļ arrivent tous les rayons de lumi√®re; une zone o√Ļ seulement quelques rayons arrivent; et la zone d'ombre o√Ļ aucun √©clair ne frappe.

Phosphorescence - Photoluminescence retardée par l'accumulation d'énergie à un niveau d'énergie intermédiaire.
Ex: Un interrupteur de lumière visible dans le noir a cette propriété. Ne pas confondre avec la fluorescence!

Photoluminescence - Luminescence causée par l'absorption du rayonnement optique.

Photométrie - Branche de science optique qui étudie les méthodes et processus de mesure des flux lumineux et les caractéristiques associées à ces flux. Ses concepts sont essentiels pour les projets d'éclairage et de conservation de l'énergie.

Photosensibilité - Sensibilité nette au rayonnement lumineux et à ses variations.

Frontlight - Expression de l'anglais qui d√©signe une illumination obtenue par des projecteurs qui dirigent le focus sur une plaque publicitaire, cr√©ant ainsi un contraste avec les contigu√Įt√©s soulignant la plaque au moyen de la luminance r√©fl√©chie de l'objet. Il est important de respecter les caract√©ristiques de la couleur d'arri√®re-plan et des couleurs de surbrillance du tableau afin qu'elles n'aient pas d'effets ind√©sirables.

Fusible - Un dispositif de protection de circuit électrique, constitué d’un matériau qui fond, interrompt le circuit lorsque le circuit le traversant dépasse une valeur prédéterminée.

J / K / L

Jampe - En cavalier anglais. Une petite section de conducteur, non soumise à la traction, qui maintient la continuité électrique de deux points discontinus d’autres conducteurs.
Attention à la qualité de l'isolation de cette connexion, car en ces points les occurrences de courant de fuite sont plus critiques.

Kelvin- Unit√© de mesure en degr√©s utilis√©e pour d√©finir les √©chelles de temp√©rature de couleur des sources lumineuses. Symbole K. Ne pas confondre avec la temp√©rature r√©sultant d'un effet thermique mesur√© en degr√©s Celsius ou Celsius, selon la norme br√©silienne, symbole (¬ļC).

Ampoule électrique - Source de lumière primaire artificielle conçue pour émettre un rayonnement optique visible. Inventeur: Thomas Edson en 1879. Depuis sa création, la lampe a considérablement évolué et offre aujourd'hui diverses options. Fondamentalement, les concepts de construction d’une lampe ont les aspects suivants, par ordre d’efficacité inférieur au plus élevé: Incandescent; Halogène; Mixte (tube à décharge et filament); Gaz xénon; Décharge à basse pression (fluorescent); Décharge à haute intensité (vapeur de mercure, vapeur métallique et vapeur de sodium); Induction magnétique et LED (diode électroluminescente).

Lampe à décharge à haute intensité - Il consiste en un tube contenant des gaz, ou des vapeurs, à travers lequel un arc électrique est établi. Ce tube est à son tour garni d'une ampoule de verre. La pression du gaz ou de la vapeur à l'intérieur de l'ampoule est de plusieurs atmosphères devenant élevée.
Ils se composent essentiellement de lampes √† mercure, √† vapeur de m√©tal et √† sodium et de x√©non. Ils ont besoin d‚Äôun r√©acteur ou d‚Äôun d√©marreur CC (bo√ģtier au x√©non) pour effectuer le d√©clenchement de d√©marrage et stabiliser le courant.

Lampe à soufre - Cette lampe produit une intensité lumineuse élevée, qui est atteinte par la formation d'un plasma de soufre, lorsqu'elle est insérée dans une chambre à micro-ondes.
Associé à un corps optique, le réflecteur peut être utilisé pour l'éclairage de grands environnements, avec une consommation d'énergie très faible. Cette source de lumière à haute intensité n'utilise pas de mercure et constitue donc un moyen écologique de produire une lumière efficace.

Lampe à gaz xénon - Ce sont des lampes à décharge ne nécessitant pas de tube à arc pour confiner les sources lumineuses telles que le mercure, le métal et les vapeurs de sodium. Son environnement interne est composé de gaz xénon, ce qui permet d'obtenir la décharge électrique, produisant une lumière de couleur similaire à la lumière du jour de 6500 K.
Son application est limitée aux appareils scientifiques, mais il est utilisé dans les flashs d'appareils photographiques et dans certains modèles de véhicules haut de gamme intégrant cette technologie à ses phares par transmission de fibres optiques.

Lampe à induction magnétique - Il s'agit du rayonnement généré par l'excitation du milieu interne, du mercure gazeux à basse pression existant, par induction électromagnétique provenant d'un générateur de radiofréquence spécial (ballast électronique).
Ils ont un allumage instantané et une longue durée de vie de l’ordre de 60 000 heures, un rendement lumineux élevé de 80 lm / W et un indice de reproduction des couleurs élevé. Contrairement aux autres lampes à décharge, le nombre d'allumages n'a pas d'influence sur la durée de vie utile car il ne dispose d'aucun moyen physique pour propager le courant sous forme de filaments ou de cathodes qui se déprécient avec le temps.

Lampe dichro√Įque - Cette lampe refl√®te la lumi√®re de l'ampoule halog√®ne √† l'int√©rieur avec une ouverture de faisceau pr√©cise, et redirige plus de 60% de la chaleur g√©n√©r√©e par le filament situ√© derri√®re la lampe par la propri√©t√© du dichro√Įsme, cette caract√©ristique a d'ailleurs fini par d√©finir son nom.
Remarque: les lampes similaires munies de r√©flecteurs en aluminium ne sont pas dichro√Įques, car elles n‚Äôont pas la propri√©t√© du dichro√Įsme.

Lampe fluorescente √† cathode froide - C'est un concept alternatif de construction de lampe fluorescente, o√Ļ nous avons une grande cathode en fer cylindrique, compar√©e aux √©lectrodes en tungst√®ne du syst√®me chaud, qui offrent une longue dur√©e de vie.
Ils sont recouverts d'une couche d'oxydes √©metteurs d'√©lectrons qui bombardent la couche de phosphore interne du tube de la lampe. En fonctionnement, l'√©lectrode atteint une temp√©rature thermique de 150¬į C. Ils ont la moiti√© de la capacit√© d'√©mission d'un fluorescent √† cathode chaude, n√©cessitant le double de la taille. En raison de la tendance mondiale au compactage des lampes et des luminaires, ce syst√®me est tomb√© en d√©su√©tude.

Lampe fluorescente √† cathode chaude - C'est un concept bien √©tabli de construction de lampes fluorescentes dans lequel nous avons des √©lectrodes n√©gatives en tungst√®ne en spirale recouvertes d'une couche d'oxydes √©metteurs d'√©lectrons qui bombardent la couche de phosphore interne du tube de la lampe. En fonctionnement, le tungst√®ne atteint une temp√©rature thermique de 950¬ļC.
Il existe deux types de base de systèmes développés:
Avec le préchauffage, qui sont les plus largement utilisés et les plus répandus au Brésil et dans le monde, composés du système conventionnel avec démarreur et démarrage rapide. Nous avons également le système d'exploitation.
Pas de pr√©chauffage, qui est identifi√© par l'existence d'une seule broche √† chaque extr√©mit√© de la lampe, utilis√©e dans des applications sp√©ciales, les plus courantes en Europe et aux √Čtats-Unis.
En fonctionnement, le tungst√®ne dans le syst√®me √† cathode chaude atteint une temp√©rature thermique de 950¬į C.

Ampoule halogène - Lampe à incandescence plus évoluée contenant des gaz halogènes pour une durée de vie moyenne et une plus longue durée de vie.
Ils ont un bulbe de quartz, qui résiste mieux aux températures élevées et aux pressions atmosphériques. Elle consiste à utiliser l’effet du cycle halogène de transmutation de gaz avec le filament de tungstène en renouvelant le filament et en nettoyant le tube de quartz. Ils ont une lumière légèrement plus blanche dans la gamme 3000 K et génèrent plus de chaleur que les lampes à incandescence ordinaires. Lors de la manipulation, ils ont besoin d’un soin particulier pour ne pas créer de fissures dans le bulbe et exploser du fait de la différence d’atmosphère interne et externe.

Lampe à incandescence - Première lampe électrique, inventeur Thomaz A. Edson, en 1879. Elle consiste essentiellement en un filament spiralé jusqu’à trois fois en tungstène, ce qui conduit à une incandescence par passage de courant électrique (effet Joule). Ce filament est encapsulé dans une ampoule de verre sous vide ou sous gaz inerte et scellé par la base qui réalise le contact électrique.
Malgré son importance historique, les possibilités technologiques d'optimiser sa productivité sont déjà épuisées. Son efficacité énergétique et lumineuse est la pire de toutes les lampes existantes. D'autre part, c'est une excellente source de chaleur propre, car il convertit environ 80% à 90% de l'énergie consommée en chaleur, le reste est sous forme de lumière visible.

Lumière réfléchissante - Quel que soit le concept de construction et d'utilisation d'une lampe, l'industrie de la lampe a adapté au fil des ans certains concepts de différentes lampes pour les versions à réflexion.
En fait, il suffit de "recouvrir" la lampe d'un verre soufflé ou pressé dans un format conique ou semi-conique avec un matériau réfléchissant interne pour produire l'effet de projection de lumière. Avec cet artifice, les lampes acquièrent une plus grande puissance d'intensité lumineuse, avec des gains de rendements importants.

LED - En anglais Light Emission Diode, en portugais Diode √©lectroluminescente fabriqu√©e en composant semi-conducteur. De nouvelles technologies ont √©t√© incorpor√©es dans ces dispositifs permettant de contr√īler le spectre de couleur visible. Gr√Ęce √† cela, son utilisation commerciale dans l'√©clairage devient tr√®s pratique dans un avenir proche, car sa consommation est extr√™mement basse et sa dur√©e de vie est tr√®s longue par rapport aux autres ampoules vendues sur le march√©.

Connexion électrique - Union de pièces conductrices entre elles. Circuit ou conducteur reliant des bornes ou d’autres conducteurs. Ou, moyen de connecter des circuits ou des équipements électriques.

Connexion électromécanique - Raccordement électrique réalisé par des moyens mécaniques avec des connecteurs propres autres que le soudage.

Connexion parallèle - Connectez les appareils de sorte qu'ils soient tous soumis à la même tension.

Connexion en série - Connexion des appareils pour qu'ils soient tous alimentés par le même courant.

Lumen - Mesure du flux lumineux, à partir d'une source ponctuelle de lumière invariable d'un Candela, de valeur égale dans toutes les directions, à l'intérieur d'un angle solide d'un Esferoradian. Symbole (lm).

Luminance - Unité de mesure de l'intensité lumineuse produite ou réfléchie par une surface apparente, (cd / m²). Lorsque les surfaces sont éclairées, la luminance dépend à la fois du niveau d'éclairage et des caractéristiques de réflexion de la surface elle-même. Ne pas confondre avec l'éclairement (lx).

√Čclairage - Appareil qui r√©partit, filtre ou modifie la lumi√®re √©mise par une ou plusieurs lampes et qui contient toutes les pi√®ces n√©cessaires √† la fixation et √† la protection des lampes et, le cas √©ch√©ant, des circuits auxiliaires et des moyens de connexion au circuit. Il existe une multitude de types sur le march√© qui r√©pondent aux besoins les plus vari√©s.
Ce qui est important, c'est de trouver le mod√®le le plus appropri√© qui englobe: un co√Ľt total viable; Efficacit√© (conservation de l'√©nergie); S√©curit√© (degr√© de protection IP); Faisabilit√© technique; Qualit√© des mat√©riaux Composants; Traitements chimiques; La peinture; Esth√©tique; Fonctionnalit√© et ad√©quation √† l'environnement.

Luminaire Sous-marin - Pi√®ce sp√©ciale pour une immersion prolong√©e dans l'eau. Construction √©tanche pour emp√™cher la p√©n√©tration de tout volume d'eau et r√©sister aux pressions √©ventuelles li√©es √† une immersion plus profonde. Son degr√© de protection est tr√®s √©lev√© IP68, au moins. Un soin extr√™me doit √™tre apport√© √† l'isolation parfaite des installations √©lectriques et √† la qualit√© des composants, car il y aura toujours un risque d'accident d√Ľ √† l'eau entourant l'√©quipement. Son utilisation fr√©quente est dans les fontaines carr√©es, mais on la trouve dans les piscines plus √©labor√©es pour leur effet d√©coratif et leur visibilit√©.

Lampe souterraine - Partie scellée à installer enterrée dans le jardin, avec la surface de sortie de lumière juste au-dessus du sol.
Ce type de luminaire est utilisé avec différentes lampes pour mettre en valeur des arbustes et des arbres.

Luminaire - Pièce murale destinée à la signalisation de chemins dans les jardins, les patios et les marches d'escalier.
Il peut intégrer des cils, des ailettes ou des réflecteurs internes agissant en fonction de la luminance projetée, afin de réduire les reflets.

Luminosité - Paramètre subjectif d'un attribut de sensation visuelle, selon lequel une surface semble émettre plus ou moins de lumière.

√Čclairage - Application de techniques d‚Äô√©clairage, envisag√©es sous ses diff√©rents aspects, int√©grant: les technologies d‚Äô√©quipement; Photom√©trie; Dimensions; Indices d‚Äô√©clairement normatif (ABNT) et amortissement compensatoire pertinent.

Lux - Unité de mesure de l'éclairement d'une surface sur laquelle se produit un flux lumineux uniformément distribué. Symbole (lx).

Luximètre - Instrument de mesure de l'éclairement. Dans un projet, le luxmètre mesurera les niveaux d'éclairement pour répondre aux exigences des normes techniques en vigueur (ABNT).

Lumière (spectre visible) - Un attribut indispensable commun à toutes les perceptions et sensations, propres et nécessaires au système visuel: formes, dimensions, profondeur et couleurs. Il est normalement, mais pas nécessairement, produit par l'action d'un stimulus lumineux sur le système visuel.
Les limites approximatives du spectre visible se situent entre 360/400 nm (infrarouge) à 760/830 nm (ultraviolet).
Le terme "lumière" est également utilisé pour définir une source d’émission identique.

√Čclairage d'urgence - Dispositif compos√© de lampe (s), bo√ģtier et batterie qui, en l'absence d'√©nergie √©lectrique, s'allumeront automatiquement, en garantissant un minimum d'√©clairage √† l'environnement. L'appareil doit √™tre branch√© en permanence √† l'alimentation √©lectrique et ne doit √™tre actionn√© qu'en l'absence de celui-ci.

Lumière froide - Expression utilisée pour définir une plage de température de couleur d’une lampe supérieure à 4 000 K environ, mettant en évidence le spectre de couleurs froides des tons bleus.
À propos de moi Ne confondez pas l'expression avec la température thermique produite par la lampe en fonctionnement, cette relation est incorrecte.

Lumière chaude - Expression utilisée pour définir un fax de température de couleur d’une lampe jusqu’à environ 3 900 K, mettant en évidence le spectre de couleurs chaudes des tons issus du rouge.
À propos de moi Ne confondez pas l'expression avec la température thermique produite par la lampe en fonctionnement, cette relation est incorrecte

M / N / O

Maillage de distribution - Un ensemble de lignes d’un système de distribution ou d’une partie de ce système, interconnectées pour former un circuit fermé, alimentées en deux points ou plus, et auxquelles des lignes électriques et / ou grand public sont connectées.

Maintenance corrective - Maintenance effectuée après un crash. Destiné à remplacer un élément dans des conditions permettant de remplir sa fonction. Il est important de souligner que la maintenance préventive est la plus recommandée.
En l'absence de procédure idéale, la maintenance corrective est le travail normalement effectué par les responsables des agences gouvernementales; les entreprises; les clubs; condominiums et résidences. En cas de combustion de lampes et de réacteurs, le niveau d'éclairement ou d'éclairement diminue avec le temps et reste en deçà du minimum nécessaire, affectant ainsi l'acuité visuelle des personnes.

Maintenance préventive - Maintenance effectuée à des intervalles prédéterminés ou selon des critères prescrits, destinés à réduire la probabilité de défaillance ou de dégradation du fonctionnement d'un équipement.
En éclairage, la maintenance préventive prévoit un remplacement régulier des ampoules en fonction de leur durée de vie, même avant leur combustion. Cette procédure est recommandée car les lampes amortissent leur flux lumineux avec le temps. Lorsque le débit est inférieur à 75% de la valeur nominale du projet, c'est le point d'échange optimal. À partir de ce moment, la luminosité diminue, ce qui nuit à l’acuité visuelle des personnes.

Hue - Attribut d'une sensation visuelle par laquelle une surface appara√ģt semblable √† l'une des couleurs per√ßues, rouge, jaune, vert et bleu ou √† une combinaison de ces couleurs.

Nams - Unité de mesure de la longueur d'onde dans le spectre électromagnétique. Symbole (nm).

N√©on g√©n√©rateur de lumi√®re - Le gaz n√©on (confin√© dans un tube √† la bonne pression) peut √™tre ionis√© avec une tension de ¬Ī 6000 volts, pouvant g√©n√©rer des plasmas, qui sont des forces motrices de la lumi√®re et de la chaleur. Les temp√©ratures g√©n√©r√©es par l'excitation √©lectrique sont acceptables et accessibles pour une utilisation pratique plus s√Ľre.
Certaines lampes à gaz au néon et de nouvelles technologies ont été développées pour une application dans les lanternes directionnelles, la signalisation et le freinage des véhicules. Ils sont moulés dans n'importe quelle forme de voiture et ses dimensions réduites (5 mm de diamètre) permettent d'utiliser des lampes de poche plus petites et des formats innovants.
Le grand avantage de cette technologie est le temps d'éclairage 1000 fois plus rapide que les lampes à incandescence conventionnelles.
Pour illustrer l’aspect de cette réponse lumineuse des lampes à gaz Neon, un conducteur conduisant un véhicule à 100 km / heure observe plus rapidement le feu de freinage NEON situé à l’avant de la voiture et permet une réaction plus rapide. anticipé qui se traduit par un gain de 5 mètres dans l’espace de freinage. Cela peut être traduit par une plus grande sécurité.

Neutre - Conducteur d'un système monophasé, biphasé ou triphasé connecté en permanence sans passage de courant. Terme générique désignant à la fois le point neutre et le conducteur neutre. Certains établissements ne disposent pas de neuro (lien delta).
Par exemple: connexions phase à phase, qui n'ont pas de neutre.

Niveau d'éclairement - Indique la quantité de lumière par unité de surface à un point particulier de la zone en question.
Peut √™tre mesur√© avec un luxm√®tre. Dans les calculs d'√©clairage, ce niveau est trouv√© en moyenne par les dimensions ins√©r√©es dans l'√©quation et doit respecter les normes techniques en vigueur (ABNT). Le niveau d'√©clairement peut √™tre mesur√© mais pas vu. Ce que l‚ÄôŇďil humain per√ßoit, ce sont les diff√©rences dans la r√©flexion de la lumi√®re incidente.

Objectifs de l'éclairage artificiel - Fournir de bonnes conditions d’incidence de luminosité en cas de déficit ou d’absence de lumière naturelle. Permettre l'identification des dimensions physiques des espaces; leurs formes; les contours; les volumes; couleurs et contrastes, en maintenant le confort visuel des utilisateurs, avec des niveaux de consommation d'énergie équilibrés, sans accumulation de chaleur dans l'environnement.

Obstacle Visuel - √Čl√©ment qui emp√™che le contact direct accidentel avec les yeux, mais n'emp√™che pas le contact direct par l'action d√©lib√©r√©e d'une ou de plusieurs personnes. Lors de la configuration des points d‚Äôinstallation des lampes et des lampes, v√©rifiez toujours que les alentours ne sont pas obstru√©s par la lumi√®re.
L'obstacle visuel peut √™tre n√©cessaire dans les cas o√Ļ la lumi√®re incidente provoque un √©blouissement, par exemple sur des panneaux d'affichage et des √©clairages commerciaux √† proximit√© de b√Ętiments, ou lorsqu'elle atteint le champ de vision des conducteurs sur les routes publiques.

Obfuscation - √Čtat de vision dans lequel il existe une g√™ne ou une capacit√© r√©duite √† distinguer les d√©tails ou les objets en raison d'une r√©partition d√©favorable de la luminance avec une luminosit√© intense ou un contraste excessif.
L'√©blouissement peut √™tre direct, gr√Ęce √† la lumi√®re directe dirig√©e vers le champ visuel. Ou, de mani√®re r√©flexive, √† travers des surfaces claires, transparentes ou lumineuses, en consid√©rant que la luminance inconfortable est d√©limit√©e √† partir de 200 cd / m¬≤.

Ohm - Unité de mesure de la résistance électrique, qui est la résistance d'un élément passif d'un circuit dans lequel un courant électrique fluctue de 1 ampère lorsqu'il existe une différence de potentiel de 1 Volt entre ses bornes. Symbole (W).

P

Pied droit - Distance nominale entre le sol et le plafond dans n'importe quel environnement. Il est très important de prendre en compte, dans tout projet d’éclairage, les caractéristiques du pied droit, afin de déterminer le type de lampe et la lampe les mieux adaptés à la zone étudiée.

Loi du pied - Aux fins du dimensionnement réel d'un environnement pour les calculs d'éclairage, il est nécessaire d'indiquer du pied droit la distance entre le plan de travail et le sol, ainsi que des luminaires et des plafonniers lorsque le système est en attente. Avec cela, nous aurons la distance réelle entre la source de lumière et le plan de travail.

√Čditorial De La Vid√©o: VOCABULAIRE FRAN√áAIS ANGLAIS # Th√®me = √Člectricit√©, chauffage, √©nergie solaire et nucl√©aire

ÔĽŅ
Menu