Le Magazine En Ligne « Idées Pour La Maison » Vous Trouver Des Idées Et Des Solutions Originales, La Planification Du Projet Et La Conception De Votre Intérieur

Le Jardin Du Sultan

C'était éblouissant, bien que le paysage qu'ils ont créé pour lui ne puisse être jugé que par l'esthétique

Aux yeux des visiteurs, il en est ressorti la nudité poétique de la nature, ordonnée pour respecter sa dynamique, c'est-à-dire les forces actives qui régissent l'ordre naturel de la nature. Franchir les portes qui séparaient le palais de la zone extérieure, c'était voir la vue bucolique, laissant derrière tout un maniérisme artificiel. Il s'agissait de se débarrasser du superflu de sentir spontanément la vraie beauté, dépourvue de styles et de tout ornement qui en dissimulerait l'essence.

L'équipe qui a dessiné cet espace de quinze hectares à Marrakech au début du XVIIIe siècle a permis à la flore marocaine de trouver la meilleure opportunité de développer un spectacle de paysages luxuriant. Des chênes, des oliviers, des palmiers dattiers, des arganias, des acacias, des tawarzas et des giestas vivaient avec des roses, des jasmins, des orangers et des géraniums, apportés par des botanistes qui s’aventuraient dans des contrées lointaines, juste pour glorifier le sultan Sidi Mohammed Ben Abdellah. Comme tous les paradis qui prévalaient, des murs avaient été construits pour le protéger des regards extérieurs, mais la chaîne de montagnes de l'Atlas était visible avec ses pics enneigés s'élevant à plus de trois mille mètres au-dessus de la mer Méditerranée.

Le jardin du sultan: Ă©tait


Sidi Mohamed ben Abdallah

La mise en page a suivi le concept du pouvoir infini d'Allah, ce qui est démontré par des ruelles interrompues par des sources qui se répètent avec une certaine force rythmique, suggérant l'infini. Un verger semble rappeler le passage de Mohammed lorsque celui-ci est poursuivi par les esclaves des trois frères Thaqif. Enragés, à cause de la vision religieuse du prophète, ils le poursuivent, qui finit par se réfugier dans le verger d'Utba ibn Rabi'a et son frère Shayba, qui a été témoin de la violence. Bien qu'ils ne partageaient pas la foi de Mahomet, ils étaient connus pour leur justice. À la Mecque, ils lui ont donné un endroit où se réfugier et se fortifier en mangeant des raisins. A ce moment, Mahomet a dû manquer à sa bien-aimée Khadija, déjà décédée, de son amour et de ses conseils, mais il a trouvé un refuge divin dans ce verger parfumé aux fleurs des orangers.

Le jardin du sultan: pour


HĂ´tel La Mamounia

Aujourd’hui, ce lieu fait partie d’un complexe hôtelier, La Mamounia, qui compte cent trente-six chambres, soixante et onze suites et trois riads (appartements de trois pièces de plus de 700 m², salon et piscine, terrasse, jardin et propre piscine). Un conte des mille et une nuits...

Auteur: Raul Cânovas

Éditorial De La Vidéo: Holycube IV #30 - Le jardin du Sultan !


Menu