Le Magazine En Ligne ¬ę Id√©es Pour La Maison ¬Ľ Vous Trouver Des Id√©es Et Des Solutions Originales, La Planification Du Projet Et La Conception De Votre Int√©rieur

Ha√Įti: Un Verger Gigantesque

Si nous partons du principe que la faim est la premi√®re chose √† r√©soudre chez un peuple d√©sesp√©r√©, les arbres fruitiers peuvent devenir une r√©ponse √† ce drame qui s√©vit depuis si longtemps chez les Ha√Įtiens.

Ha√Įti: un verger gigantesque: pour

Ha√Įti est un pays de petite taille, il aurait √©t√© multipli√© par vingt √† Bahia. Il pourrait √™tre compar√© √† la taille et √† la population de la Belgique, mais les similitudes s'arr√™tent l√†, car si nous affrontions un autre indice, nous serions choqu√©s par le gouffre qui existe. entre le pays des Cara√Įbes et le royaume europ√©en.
Ha√Įti est pauvre, tr√®s pauvre. Cependant, lorsque Columbus d√©barqua sur l‚Äô√ģle Hispaniola en 1492, √† cet endroit m√™me, d√©couvrant un nouveau continent, appel√© plus tard Am√©rique, d√©couvrit une r√©gion riche, parsem√©e de palmiers royaux (Roystonea regia), de mognos (Swietenia mahagoni), de ch√™nes (Catalpa longissima), pinus-hispaniolanos (Pinus occidentalis), leuc√®nes (Leucaena leucocephala), paus-brasil (Caesalpinia echinata), paus-campeche (Haematoxylon campechianum) et de nombreuses autres esp√®ces.
Aujourd'hui, il est aminci, la coupe incessante d'arbres pour l'extraction du bois ou la fabrication de charbon de bois, finie avec les for√™ts. Il est important de comprendre qu'ils cuisinent leurs repas uniquement s'ils utilisent cette m√©thode, qui consomme 50 millions d'arbres par an, dont 3 millions seulement sont replant√©s au cours de la m√™me p√©riode. La r√©gion b√©n√©ficie d'un climat favorable √† la culture d'essences tropicales telles que: le sucre, le ma√Įs, le riz, le tabac, ainsi que les racines et tubercules alimentaires, l'√©chalote, l'igname, l'araruta, le manioc et le manioc √©tant les plus communs. Mais la capacit√© naturelle du climat et du sol ha√Įtiens est de produire des fruits; La banane, la mangue, la noix de coco, l'avocat et le n√®fle font partie de la tradition alimentaire. √Ä tel point que l‚Äôagence de coop√©ration br√©silienne, en partenariat avec Embrapa, a mis en place en 2004 une usine de transformation de la noix de cajou pouvant produire 500 000 noix brutes par jour, en plus de la construction de citernes pour le stockage de l‚Äôeau., √† utiliser pour l‚Äôirrigation de potagers et de vergers.
Il y a un peu plus de trois ans, les gouvernements espagnol et br√©silien ont sign√© un accord de coop√©ration visant √† g√©rer et √† r√©tablir la couverture v√©g√©tale du bassin de la rivi√®re Mapou, dans le nord du pays. Ce sont des progr√®s, mais ce qui est inqui√©tant, c‚Äôest l‚Äôabsence de plan directeur leur permettant de g√©rer un jour leur vie; Par exemple, la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) fait un don de 23 millions de dollars am√©ricains pour l'achat d'outils, d'engrais et de semences, et cherche ainsi √† r√©tablir le secteur agricole sans d'abord qualifier ces personnes pour une activit√© non ne faciliterait que grandement la lutte contre la faim, mais contribuerait √©galement √† accro√ģtre les petites exportations actuelles dont la destination principale est les √Čtats-Unis, qui en re√ßoivent 80%. G√©ographiquement, Ha√Įti est situ√© √† 600 km du Venezuela et de la Colombie; 400 km de Porto Rico; 200 km de la Jama√Įque et √† seulement 100 km de l'√ģle de Cuba. C'est un √©norme avantage en termes de co√Ľts pour ceux qui ont besoin d'exporter.
Aujourd'hui, le march√© des fruits est dirig√© par la Chine, l'Inde, le Mexique, le Chili et le Br√©sil, et il existe un espace ouvert pour les producteurs de fruits tropicaux moins connus qui gagnent de plus en plus de march√©s. Tu te souviens du litchi ou du mangoustan? Bien s√Ľr, le Vietnam, la Tha√Įlande, l‚ÄôIndon√©sie, la Malaisie et les Philippines ont investi dans la production de ces produits, et d‚Äôautres peu connus jusqu‚Äô√† un certain temps, et ils ont bien r√©ussi.
Le blason que le drapeau ha√Įtien en son centre indique "L'union fait la force", de toute √©vidence, cette union ne devrait pas √™tre limit√©e aux habitants de ce pays, mais √† nous tous. De cette mani√®re, nous √©prouvons peut-√™tre un sentiment de soulagement aupr√®s de ceux qui, avec un esclave noir nomm√© Toussaint L'Ouverture, ont lib√©r√© le premier pays des Am√©riques du colonialisme europ√©en. Il est dommage que ce droit d'agir de mani√®re ind√©pendante n'ait jamais √©t√© pris tr√®s au s√©rieux par le reste du monde √† cause de l'oppression ou du simple m√©pris de nous tous.
Il est temps de réparer le paysage perdu et de réparer les dommages causés par l’ignominie. Vous ne pensez pas?

Auteur: Raul C√Ęnovas

ÔĽŅ
Menu