Le Magazine En Ligne « Idées Pour La Maison » Vous Trouver Des Idées Et Des Solutions Originales, La Planification Du Projet Et La Conception De Votre Intérieur

Journée Internationale De Lutte Contre La Drogue

"Je n'ai pas Ă  me droguer pour ĂȘtre un gĂ©nie;
Je n'ai pas besoin d'ĂȘtre un gĂ©nie pour ĂȘtre humain;
Mais j'ai besoin de ton sourire pour ĂȘtre heureux.
"

Charles Chaplin

Je préfÚre ne pas parler contre eux, mais ma vie

Journée internationale de lutte contre la drogue: contre

Claude Olievenstein

Il y a quelques années, j'ai participé à un atelier avec Claude Olievenstein (1933 - 2008), un psychiatre français spécialisé dans le traitement de la dépendance chimique et appelé "junkies du psi". Il a révolutionné la façon dont il comprenait les toxicomanes et les toxicomanes en fondant en 1970 le Centre Médical Marmottan à Paris, devenu une référence mondiale dans le traitement de la toxicomanie.

Olievenstein a influencĂ© des mĂ©decins du monde entier, y compris du BrĂ©sil, oĂč il a inspirĂ© les premiers centres de traitement gratuits crĂ©Ă©s dans les annĂ©es 1980. Celles-ci incluent le programme Proad / Unifesp, d'orientation et de soins pour personnes Ă  charge, un secteur du dĂ©partement de psychiatrie de l'UniversitĂ© fĂ©dĂ©rale de SĂŁo Paulo, dont le modĂšle est trĂšs similaire Ă  celui du Centre Marmottan. Il est venu au BrĂ©sil entre 1986 et 1997, tous les ans, dirigeant et supervisant l'Ă©quipe de Proad avec le professeur Dartiu Xavier da Silveira, sans frais et uniquement motivĂ©s par l'idĂ©al d'un monde psychiquement pur.

Journée internationale de lutte contre la drogue: journée

Erythroxylum coca

L'un de ses livres s'intitule "Les toxicomanes ne sont pas contents", une maniĂšre d'indiquer un contenu de texte dans lequel il est clairement indiquĂ© que, si la drogue fournissait le bonheur, elle ne s'appellerait pas drogue. C’était si clair pour moi, Ă  cette heureuse occasion de participer Ă  cette rĂ©union avec lui, qui a finalement marquĂ© ma position sur les produits chimiques qui altĂšrent nos Ă©motions. Parfois, pour trouver une issue Ă  nos problĂšmes, nous avons recours Ă  des mĂ©dicaments, des amphĂ©tamines et des barbituriques qui, en thĂ©orie, permettraient de rĂ©soudre nos doutes et nos questions de toutes sortes. Selon ce psychiatre, mĂȘme l’abus d’analgĂ©siques ou de tout autre mĂ©dicament peut nous faire perdre le contact avec les rĂ©alitĂ©s quotidiennes qui, mĂȘme si elles sont parfois douloureuses, doivent ĂȘtre expĂ©rimentĂ©es pour pouvoir les comprendre et, partant, trouver les rĂ©sultats rĂ©soudre

Il est bien connu que les substances psychoactives illicites sont produites chimiquement à partir de plantes telles que le pavot, la coca (Erythromyxum coca), un alcaloïde dérivé d'un champignon plantant du riz, appelé ergot, cannabis (cannabis sativa). et d'autres. Je préfÚre les contempler dans un jardin et si des stupéfiants peuvent changer ma façon de penser, je préfÚre choisir ce que j'appelle "la vérité". Pas de trucs... juste la bonne foi de vivre une vraie vie.

Auteur: Raul CĂąnovas

Éditorial De La VidĂ©o: SociĂ©tĂ©: CĂ©lĂ©bration de la journĂ©e Internationale de lutte contre les drogues

ï»ż
Menu