Le Magazine En Ligne « Idées Pour La Maison » Vous Trouver Des Idées Et Des Solutions Originales, La Planification Du Projet Et La Conception De Votre Intérieur

Kaizuka - Juniperus Chinensis ??? Torulosa ???

J'ai finalement décidé d'écrire à ce sujet. Pour beaucoup, d’une beauté indescriptible, presque ineffable et délicatement enivrante, c’est, à mon avis, un symbole convenu du statut social.

Kaizuka - Juniperus chinensis ??? Torulosa ???: kaizuka

Un peu comme une icône en trois dimensions qui nous incite à reconnaître le luxe, le kaizuka est devenu un symbole convenu pour tenter de raffiner le raffinement d’un style de paysage parfois sophistiqué et donc affecté et artificiel.

Utilisée de manière ostensive, à côté de l’entrée des résidences ou même lors de la composition des façades, on tente de définir, plus qu’un style d’architecture paysagère, le prestige attribué au propriétaire. La plante porte, dans son esthétique, une formidable histoire orientale. Sa croissance verticale torsadée, présentant un feuillage imbriqué, tire son surnom de kaizuka, qui signifie en japonais "monticule d'obus", faisant allusion aux sites archéologiques situés dans ce pays, au bord de la mer. Quelque chose de semblable à nos sambaquis ou concheiros, des gisements construits par des hommes primitifs avec des matériaux calcaires qui, empilés pendant des siècles, ont subi l'action de l'interpérie fossilisant et pétrifiant les différents débris. La forme rappelle beaucoup ce conifère, car il est conique.

Son utilisation aveugle sous les tropiques est choquante car il s’agit d’une sorte de climat tempéré, identifié à un style de jardin et de vie, d’une région où les gens vivent des traditions et des comportements très différents des nôtres.

Sa culture, répandue dans le sud des États-Unis, où elle a été introduite au XVIIIe siècle, a peut-être infecté de nombreuses personnes qui recherchent des beautés extravagantes et exotiques et, avec le temps, deviennent vulgaires.

Pourquoi ne pas préférer la simplicité? Quelque chose est souvent perdu et oublié lorsque nous projetons un espace ouvert, un lieu qui devrait être une pensée bucolique, pour notre plus grand bonheur, sans futilités, ni entrevues qui cherchent à attirer l'admiration des autres, mais ne nourrissent que l'amour que nous ressentons pour nous-mêmes..

Simplement ceci...

Auteur: Raul Cânovas


Menu