Le Magazine En Ligne « Idées Pour La Maison » Vous Trouver Des Idées Et Des Solutions Originales, La Planification Du Projet Et La Conception De Votre Intérieur

La Mère De Toutes Les Mères

La mère de toutes les mères: cette


Non, ce n'est pas un concours d'élire la femme qui a donné naissance à plus d'enfants, pas la plus dévoilée, pas même la donneuse parfaite. Aujourd’hui, j’ai besoin et je veux vénérer celui qui a donné vie à son ventre: PACHAMAMA.
Les Aymaras, les Quechuas et d'autres peuples des régions andines de l'Équateur, du Pérou, de la Bolivie et du nord-ouest de l'Argentine croient que cette divinité, qui les protège et génère toutes les formes de vie, est la Pachamama. C’est la seule qui favorise la fertilité et la fertilité de la terre, véritable commencement de tout ce qui bat sur cette planète.
Les nations primitives attribuaient à leurs déesses le miracle d'engendrer l'existence de choses et de choses vivantes. Les Aztèques ont baptisé la Terre nourricière de Teteoinnan, de laquelle sont nés tous les dieux, y compris Xochiquetzal (belle fleur), une jeune mère de la Terre qui a régné sur l'amour et la grossesse et qui était représentée au milieu des fleurs au centre du Mexique. Dans la religion de Puebla, parmi les Indiens du sud-est des États-Unis, les Kachinas étaient des êtres divins qui répondaient aux supplications des nécessiteux et que la Terre nourricière était pertinente, car elle dépendait de la survie de ce peuple. Au loin, en Polynésie, la Terre-Mère est invoquée sous le nom de pape; elle, avec Rangi le Père céleste, donne naissance à la race humaine.
Pachamama (Pacha = univers, temps, monde, lieu et maman = mère) féconde l'argile qui se transformera en nourriture; les fidèles du culte pratiquent le "challaco", défier, c'est donner à manger et à boire la terre; Ceci est fait le premier vendredi de chaque mois, quand ils cuisinent le tijtincha, un aliment spécial, qui est donné avec de la chicha, pour nourrir un œil d'eau. On pense que celle-ci, qui est la divinité maximale de ces peuples, rendra ainsi ses enfants avec abondance.
Le dimanche est la fête des mères. Mon hommage est rendu à cette Terre-Mère, oubliée et maltraitée par les millions d'enfants qui sont sortis de son ventre. J'espère que nous, femmes et hommes civilisés, puissions nous inspirer de ces cultures primaires qui ne l'ont jamais oubliée. Qui sait, si vous célébrez votre rendez-vous un jour, en payant avec un peu d'amour tout ce qu'elle nous a donné.


Menu